NON à EFAS, signez le référendum!

de: Communiqué SSP

NON à EFAS, un projet antisocial qui augmentera les primes d'assurance-maladie, dégradera les conditions de travail des personnels de santé et nuira à la qualité des soins.

La LAMal, sous sa forme actuelle, date de 1994. En 2007, les règles de financement des hôpitaux sont modifiées dans la LAMal. Les cantons sont désormais contraints de contribuer au financement des divisions communes des cliniques privées. Cette réforme provoque d’immenses dégâts dans les hôpitaux publics. Fin 2022, EFAS change encore les règles du jeu : les cantons obtiennent une réduction de leur participation financière dans le secteur stationnaire et des soins de longue durée.

Le syndicat SSP décide de lancer un référendum car :

EFAS augmente les primes

Avec EFAS, les primes et les contributions aux frais risquent d'augmenter encore davantage, car de nombreux coûts sont transférés des cantons vers les caisses-maladie, donc les payeuses et payeurs de primes.

Heinz Lanz, infirmier diplômé ES

Les coûts qui augmentent seront donc à l’avenir soit supportés par les résident‑e‑s eux/elles-mêmes, soit financés par les caisses d’assurance maladie. Il ne sera plus tenu compte de la situation individuelle en matière de revenu et de fortune. Cela conduira inévitablement à une baisse de la qualité des soins de longue durée et/ou à des frais de séjour en institution tellement prohibitifs qu’ils en deviendront inabordables. Ou bien les primes d’assurance maladie augmenteront !

EFAS menace les conditions de travail

Avec EFAS, cette pression va encore s'accentuer, dans la mesure où les dotations de personnel et les salaires seront forcément des leviers d'économies.

Gumersindo Gomez Gil, homme sage-femme

On entend régulièrement que les soins hospitaliers coutent trop cher et qu'il faudrait promouvoir les alternatives ambulatoires. Ce genre de déclarations émane souvent d'experts en économie de la santé qui semblent méconnaître la réalité terrain des professionnels soignants. Par conséquent, il serait indispensable de prendre en considération les réels besoins spécifiques des personnels concernés avant d'entreprendre toute réforme susceptible d'avoir un impact significatif sur notre système de santé.

EFAS menace la qualité des soins

EFAS confère aux caisses-maladie un pouvoir énorme dans le système de santé. À l'avenir, elles géreront 11 milliards de francs versés par les contribuables, en plus de l’argent des primes, et détermineront comment ces montants sont distribués pour les prestations de soins.

Deniz Killi, infirmière

Ces dernières années, presque toutes et tous mes collègues ont payé le prix de la pression croissante des coûts par un accroissement de leur engagement et de leur stress. Cela se traduit également par le nombre élevé et constant de personnes qui abandonnent la profession. Cela augmente la pression chez les collègues qui restent en place et provoque des arrêts maladie dus au stress, qui entraînent à leur tour une surcharge de travail chez les collègues qui restent en place. C’est un cercle vicieux que nous n’arrivons plus à endiguer, malgré tous nos efforts personnels.

Laurentina Vais, ASSC

Dans les soins à domicile, nous constatons ces dernières années une accélération des rythmes pour les soins aux patients, des patient-e-s qui deviennent de plus en plus dépendant-e-s. La pression dans les hôpitaux pour renvoyer les malades à la maison très rapidement a un impact sur notre fonctionnement. Nous avons davantage de patient-e-s par jour, qui ont besoin de davantage de soins.

Friederike Flückiger, Infirmière, experte en soins intensifs

Les partisans d’EFAS annoncent une révolution : grâce au nouveau mode de financement, on devrait faire des économies en traitant un maximum de malades en ambulatoire, plutôt qu’en stationnaire. En réalité, EFAS n’a pas pour but de faire de quelconques économies, mais uniquement de répartir autrement les coûts, au profit du privé. Ce n’est pas notre vision du service public.

EFAS met en danger la santé publique !


Signez le référendum !

Vers le site de campagne


Downloads
12.01.2024 Feuilles de signatures - EFAS PDF (681,7 kB)
Référendum EFAS - Conférence de presse
12.01.2024 Allocution Christian Dandrès PDF (135,5 kB)
12.01.2024 Allocution Deniz Killi PDF (131,4 kB)
12.01.2024 Allocution Gumersindo Gomez Gil PDF (78,3 kB)
12.01.2024 Allocution Cristina Vais PDF (104,6 kB)
12.01.2024 Allocution Viviane Hösli PDF (167,9 kB)
12.01.2024 Allocution Friederike Flückiger PDF (98,7 kB)
12.01.2024 Allocution Heinz Lanz PDF (146,3 kB)
12.01.2024 Allocution Beatriz Rosende PDF (152,2 kB)