Nos points forts en tant que syndicat – renforcer notre syndicat!

Dans le secteur de la formation, le SSP se tourne vers l’avenir en adoptant des campagnes syndicales et des priorités en matière de politique de l'éducation!

Mischa Scherrer

Plus de 70 enseignant·e·s SSP de toute la Suisse se sont réuni·e·s les 1er et 2 avril à Zurich à l'occasion de la Conférence fédérative Formation, éducation et recherche,

Lors de la conférence, l'accent a été mis sur les campagnes et les projets syndicaux réussis dans le domaine de l'éducation. Plusieurs régions du SSP ont expliqué comment elles ont pu obtenir des victoires grâce à leurs luttes syndicales. Ces expériences ont servi d'inspiration et de motivation pour les discussions dans les nombreux groupes de travail. Les axes principaux pour des campagnes ont été discutés et doivent être concrétisés au niveau régional et national. Des conditions d’emploi correctes dans les hautes écoles, davantage de ressources pour l'enseignement inclusif, une mise en œuvre de la numérisation favorable au personnel, l'égalité des chances et le droit à la formation pour toutes et tous ne sont que quelques-uns des thèmes pour lesquels des campagnes cantonales et nationales doivent maintenant être lancées.

Regard sur les pays voisins

La conférence ne s'est pas contentée d'une perspective intercantonale, mais a également fait le lien avec des luttes internationales. Le conférencier invité, Andreas Keller, vice-président du syndicat allemand de l'éducation et de la recherche GEW, a fait un zoom sur la campagne "#IchbinHanna", qui a mis en évidence les conditions d'emploi précaires dans les hautes écoles. Dans les universités allemandes, 89% des chercheuses et chercheurs étaient sous contrat de durée déterminée en 2018. Twitter a permis de faire connaître à un large public les effets néfastes de ce phénomène sur les personnes concernées et sur la qualité de l'enseignement et de la recherche. La situation étant similaire dans les universités suisses, la campagne du GEW contient de nombreuses suggestions précieuses pour le SSP.

Positions consolidées et nouvelle présidente élue

Les délégués ont pris position sur les défis actuels dans le domaine de l'éducation au moyen de plusieurs documents et résolutions. Un message de solidarité a été adressé aux grévistes des universités britanniques. Les conséquences de la guerre en Ukraine ont également été abordées à plusieurs reprises : deux résolutions ont été soutenues, condamnant la guerre d'agression russe contre l'Ukraine et demandant un accueil généreux des personnes en fuite – indépendamment de leur origine, de leur couleur de peau et de leur religion. Mais il a également été souligné que les enseignant-e-s ont besoin de mesures appropriées, de ressources suffisantes et d'un soutien pour enseigner aux enfants et aux jeunes qui ont fui leur pays. Un changement de génération a également eu lieu avec le départ de Katrin Meier, présidente de la commission depuis de nombreuses années, et l'élection de Sophie Blaser, enseignante au cycle initial à Zurich, pour lui succéder.


Downloads
02.04.2022 Résolution Accès à la formation pour les enfants et les jeunes exilé-e-s – 1 et 2 avril 2022 PDF (62,7 kB)
Downloads
02.04.2022 Résolution de la Confédération européenne des syndicats (CES) sur l'Ukraine PDF (235,0 kB)
Downloads
02.04.2022 Réforme de la maturité gymnasiale: les revendications du SSP PDF (47,4 kB)
Downloads
02.04.2022 Solidarité avec le personnel en grève dans les hautes écoles du Royaume-Uni! PDF (54,0 kB)

Galerie: Conférence fédérative Formation, éducation et recherche, 1er et 2 avril 2022

Photos Mischa Scherrer