Hautes Ecoles: demandes des syndicats concernant l’avenir du processus de Bologne

de: Comité syndical européen de l'éducation (région européenne de l'Internationale de l'Education)

Le 19 novembre, à l'occasion de la réunion interministérielle de Rome, les responsables de l'éducation de 48 Etats (dont la Suisse) adopteront le communiqué de Rome qui définit les principaux objectifs et défis du processus de Bologne pour la prochaine décennie.

Les représentant·e·s du Comité syndical européen de l'éducation (CSEE) expriment leurs revendications sur l'avenir du processus de Bologne, appelant les ministres participant à la réunion ministérielle de Rome à:

  • Inclure un financement public durable de l'enseignement supérieur et de la recherche dans le cadre du principe de la responsabilité publique;
  • Augmenter le financement public à long terme pour soutenir l'enseignement supérieur et la recherche, plutôt que de privilégier des stratégies axées sur le marché qui pénalisent la qualité de la recherche et de l'enseignement universitaire;
  • Garantir la liberté académique car c'est la seule solution efficace pour garantir l'innovation de la recherche et le transfert des connaissances;
  • Limiter la détérioration de la liberté de recherche causée par l'évaluation des performances et le gestionnariat;
  • Cesser les pressions exercées sur les universitaires et les chercheur·euse·s résultant, par exemple, de leur évaluation entièrement basée sur des méthodes d'évaluation quantitative;
  • Renforcer le rôle central des enseignant·e·s dans le processus de Bologne afin qu'il·elle·s puissent être mieux soutenu·e·s et se voir garantir des conditions de travail décentes et des parcours de carrière plus fiables;
  • Respecter et mettre en œuvre toutes les valeurs et tous les principes que les gouvernements inscrivent dans les traités et les déclarations.

La prochaine réunion ministérielle de Rome constitue une étape importante pour l’avenir du processus de Bologne et le CSEE et les représentant·e·s des syndicats de l’éducation ont travaillé sans relâche pour inclure les demandes des universitaires et des chercheur·euse·s dans les priorités pour l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le CSEE a préparé des Revendications pour les Ministres de l'éducation des 48 pays du Processus de Bologne participant à la Conférence Ministérielle de Rome et un Rapport qui présente les demandes des syndicats de l'éducation en lien avec la mise en oeuvre du Communiqué de Rome qui sera adopté à la Conférence Ministérielle de Rome.

L'évenement ministériel peut être visionné par le public le 19 novembre 2020 en suivant ce lien.

Cette News au format PDF