Des mesures immédiates pour protéger le personnel de santé et le système de santé!

de: Communiqué de presse SSP

Le blocage partiel ordonné hier par le Conseil fédéral n'est pas suffisant compte tenu de la propagation rapide du coronavirus. Ces mesures ne permettront pas d’éviter un écroulement du système de santé et du personnel de santé.

Le Syndicat des services publics – SSP demande au Conseil fédéral d’édicter urgemment des règles uniformes et transparentes dans toute la Suisse pour un arrêt massif de toutes les activités de production et de service qui ne sont pas socialement nécessaires et urgentes.

En outre, le SSP demande que :

Périodes de repos et mesures de protection du personnel de santé

  • Le personnel de santé va affronter des surcharges importantes. Néanmoins, nous exigeons que les dispositions de la Loi sur le travail soient scrupuleusement respectées. Ces règles garantissent une sécurité minimale : le droit aux pauses et les périodes de repos doit être respecté pour garantir le travail dans des conditions sécurisées.
  • Les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que les personnes à risque ne doivent pas être contraintes à travailler dans les services à fort risque de contamination.
  • Une réelle surveillance des heures supplémentaires, de la durée hebdomadaire du travail, des interdictions de congés, des arrêts maladie, etc. en collaboration avec les spécialistes de la protection de la santé dans les cantons et de la médecine du travail.

Garde d'enfants et indemnisation

  • Garantir la gratuité de la garde d'enfants du personnel de santé.
  • Prise en charge des coûts supplémentaires supportés par le personnel de santé en raison de la crise du coronavirus, tels que les frais de déplacement domicile-travail.
  • Indemnité en temps ou en argent de 25 %, selon le choix du personnel, pour les heures supplémentaires qui vont être accomplies ces prochaines semaines, une fois la crise sanitaire dépassée.

Le personnel de santé est composé en grande partie de femmes, elles-mêmes souvent mères de famille. Elles méritent davantage que des remerciements.

Cette News au format PDF