Loi sur l’égalité: les femmes du SSP rouges de colère!

(photo Eric Roset)

de: Michela Bovolenta

Alors que plus de 20'000 femmes et hommes solidaires ont manifesté samedi pour réclamer la fin des inégalités et des discriminations, la majorité du Conseil national a encore réduit la portée de la révision de la Loi sur l’égalité (LEG). Le temps est venu d’une grève féministe et des femmes pour secouer un système patriarcal dépassé !

Le Conseil national a édulcoré encore plus un projet déjà vide de contenu. Dans sa version actuelle, la Loi sur l’égalité ne prévoit aucun contrôle, aucune sanction. Moins de 1% des entreprises seraient concernées, uniquement celles qui compte plus de 100 postes équivalent plein temps!

Réduire la loi à une peau de chagrin, voilà la stratégie de la droite. Cette dernière a même tenté, par une proposition de minorité du conseiller national PLR Wasserfallen, de faire payer aux femmes la facture de l’égalité salariale en augmentant l’âge de la retraite des femmes ! Que 84 conseillers nationaux approuvent une telle proposition, c’est en soi un affront aux femmes de ce pays. Aujourd’hui, les discriminations salariales dites inexplicables privent à elles seules les femmes de 10 milliards de francs par année !

La révision de la LEg revient au Conseil des Etats, qui en débattra dans la session d’hiver. Alors que ce débat s’étire, les femmes perdent patience : l’égalité des salaires n’est pas un cadeau qu’on nous fait, mais un droit qu’on nous doit !

Vers une grève féministe !

Les femmes du SSP, qui travaillent souvent dans des secteurs où les métiers et les salaires sont dévalorisés, comme dans les soins ou l’accueil de l’enfance, ne vont pas se contenter de cette révision de loi croupion : elles exigent la mise en œuvre du principe constitutionnel : à travail de valeur égale, salaire égal.

C’est une des dix raisons pour lesquelles, les femmes du SSP et leurs collègues solidaires ont manifesté samedi 22 septembre à Berne. C’est une des raisons pour lesquelles, les femmes du SSP s’engagent résolument pour une grève féministe et des femmes le 14 juin 2019.

Cette News au format PDF