Résolution contre la guerre à Afrine

de: Commission fédérative de la migration

Dans sa séance du 10 février, la Commission fédérative de la migration du SSP a voté une résolution contre la guerre menée par la Turquie à Afrine.

Le 20 janvier 2018, la Turquie a lancé une attaque dans le canton syrien d’Afrine. Cette offensive militaire va à l’encontre du droit international, étant donné que la Turquie est intervenue sans l’accord du gouvernement syrien et sans mandat du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le gouvernement turc justifie son intervention au nom de « la guerre contre le terrorisme », mais ce n’est qu’un prétexte pour étendre l’influence de la Turquie sur la région. Avec cette intervention, la guerre envahit une des rares régions jusqu’ici épargnées. Cette nouvelle escalade de la guerre se fait au détriment de la population civile d’Afrine, dont une majorité est kurde. Les victimes de cette offensive militaire turque sont les populations qui, au moyen d’un combat de plusieurs années contre l’Etat islamique, ont contribué de manière déterminante à la défaite de ce dernier.

La Commission fédérative de la migration du SSP demande l’arrêt de l’offensive turque, afin de permettre la poursuite des efforts pour le rétablissement de la paix en Syrie et pour la mise en place d’un gouvernement démocratique pour l’ensemble du pays.

En ce sens la Commission fédérative de la migration du SSP se solidarise avec la population d’Afrine et soutient l’appel des syndicalistes qui ont dû fuir la Turquie : http://civaka-azad.org/gewerkschaftler-im-exil-bekunden-solidaritaet-mit-afrin/

Cette News au format PDF