Contre la hausse des taxes d’études! Pour des Hautes Écoles démocratiques!

(photo Eric Roset)

La Conférence fédérative «Formation, éducation et recherche» du SSP a adopté une résolution contre l'augmentation des taxes dans les Hautes Écoles. Elle lance un appel à participer à la manifestation du samedi 24 mars à Berne.

Le SSP s’oppose à la hausse des taxes dans les Hautes Écoles. L’augmentation des frais à la charge des étudiant-e-s vise à affirmer que les études sont à la fois une charge pour la société et un investissement personnel pour celles et ceux qui s’y lancent. Elle dénie le droit à l’éducation, pourtant reconnu par les conventions internationales signées par la Suisse. De plus, elle renforce les inégalités sociales dans l’accès à l’enseignement supérieur (sélection par l’argent) et contraint les étudiant-e-s à multiplier les petits boulots, au détriment de leurs études.

Les augmentations de taxes s’inscrivent dans le processus en cours de privatisation des études, qui vise à considérer les étudiant-e-s comme des client-e-s et la formation comme une marchandise.

La même logique conduit à précariser les conditions de travail des enseignant-e-s et des chercheurs-euses ainsi qu’à restreindre les droits du personnel dans les Hautes Écoles.

C’est cette logique que le SSP est déterminé à combattre, en exigeant que les Hautes Écoles restent un service public.

Le SSP salue les mobilisations des étudiant-e-s et des doctorant-e-s contre les augmentations de taxes, à l’image du mouvement «Stop la hausse» à Fribourg. Il soutient et encourage toutes les mobilisations pour défendre des Hautes Écoles accessibles et démocratiques.

Ainsi, le SSP soutient la manifestation organisée samedi prochain à Berne par différentes associations et collectifs d’étudiant-e-s.

Rendez-vous le samedi 24 mars à 14h à la Schützenmatte, Berne!

Cette News au format PDF