Quand les élèves écrivent au Comité des droits de l’enfant

© Réseau suisse des droits de l'enfant

Les enfants et les jeunes doivent pouvoir faire entendre leurs voix. La classe de Katrin Meier fait partie de celles qui ont adressé des demandes au Comité des droits de l'enfant. On recherche des enseignant-e-s intéressé-e-s à participer à ce projet.

En Suisse, les enfants et les jeunes n’étaient jusqu’à présent pas impliqués dans les rapports au Comité des droits de l’enfant – mais leur participation est nécessaire depuis longtemps! C'est pour cette raison qu’il y a un an et demi, le Réseau suisse des droits de l’enfant a décidé de promouvoir la participation des enfants et des jeunes à ce processus et a lancé le projet pilote « Participation des enfants et des jeunes à la procédure de présentation des rapports au Comité des droits de l’enfant ». Le SSP participe à ce projet.

Participation de la classe à la procédure de rapport

Dans le plan d’études Lehrplan 21 (équivalent en Suisse alémanique du PER), la compétence « les élèves peuvent présenter leurs demandes et reconnaitre des processus politiques » fait partie du domaine Nature, êtres humains et société. C’est l’une des raisons pour lesquelles je discute de la journée des droits de l’enfant chaque année avec ma classe. L’année dernière, nous ne nous sommes pas limité-e-s à des informations et des discussions, mais les élèves ont également formulé des questions et des problèmes concrets à adresser au Comité des droits de l’enfant. Après une brève introduction à la thématique, nous avons discuté de ce qui est vraiment important dans la vie, de l’histoire des droits de l’enfant et des 10 droits de l’enfant les plus importants. Dans un deuxième temps, les élèves ont appris à connaître diverses organisations qui permettent une participation concrète des enfants et des jeunes. Nous avons ensuite abordé la procédure d'établissement de rapports par les Etats et cherché des questions que les élèves voudraient aborder et qui, d'après leur expérience, conduisent à des différends. Les enfants ne manquent pas d’idées et de souhaits mais: à qui dois-je adresser ma demande d’une plus grande participation? Qui est responsable de s’assurer qu’il est possible de faire une patinoire dans la cour d’école en hiver? Qui décide de l’agrandissement du Kunsthaus de Zurich? Au cours des discussions qui ont suivi, les élèves ont beaucoup appris sur les processus politiques en Suisse, et sur l’importance de développer leurs propres opinions, de les faire valoir dès aujourd’hui à la table familiale, au conseil de classe ou au conseil d'établissement et de plus tard participer aux votations et élections.

Après avoir trié les questions et les demandes en fonction des destinataires concerné-e-s, les élèves ont mis en forme les préoccupations qui s’adressent au Comité des droits de l’enfant. Nous avons bien entendu regardé qui est actuellement membre du Comité, à la suite de quoi certains enfants ont décidé de formuler leurs demandes en anglais ou de les présenter de manière vivante dans un film. Avec les voix de ma classe et celles de beaucoup d’autres enfants et jeunes, le Réseau a pu soumettre pour la première fois le 1er juillet 2019 une « List of Issues Prior to Reporting » avec la voix des enfants et des jeunes.

Outre les nombreuses compétences du domaine Nature, êtres humains et société, nous avons également acquis, approfondi ou utilisé des compétences dans les domaines de l’allemand et de l’anglais, tout comme de nombreuses compétences dans les domaines des médias et de l’informatique. Surtout, avec ces thèmes, de nombreuses compétences interdisciplinaires sont sollicitées et développées car les élèves doivent percevoir, formuler et représenter leurs propres intérêts, opinions et besoins, mais également reconnaître les opinions et les convictions des autres et pouvoir les aborder en dialogant.

Participer à la suite de la procédure

L'adoption de la « List of Issues Prior to Reporting » par le Comité des droits de l’enfant est attendue pour ce mois de novembre 2019. La Suisse disposera ensuite d’un an pour soumettre le rapport étatique se référant à cette liste de thème.

Afin de pouvoir soumettre également un rapport émanant des enfants, en plus du rapport étatique et du rapport des ONG, nous avons besoin de votre contribution! Avez-vous envie de discuter de ce thème avec vos élèves? Aimerais-tu participer à la discussion avec votre classe? Le poster basé sur la LOIPR soumise pourrait être une première entrée pour votre classe.

Je fais partie du groupe de projet et je serais très heureuse si encore plus d’enfants et de jeunes ou des classes entières participaient à la réflexion. Etes-vous motivé-e-s à participer? N'hésitez pas à prendre contact avec moi: Katrin Meier, Enable JavaScript to view protected content.

Katrin Meier, présidente de la commission «Formation, éducation, et recherche» et enseignante au cycle 2 à Zurich