Histoire

La création du Syndicat des services publics en quelques dates.

Les associations syndicales à l'origine de la fondation du SSP sont nées à partir de 1890, lorsque des employés des communes et des cantons ont commencé à créer des associations du personnel dans différentes villes de Suisse.

  • en 1891à Bâle, naissance de l’association des ouvriers d’Etat.
  • en 1893, l’association des ouvriers de la Ville voit le jour à Zurich
  • en 1895, fondation de l’association des ouvriers de la Ville de Berne ainsi que de l’Association des ouvriers en charges de l’éclairage et des conduites d’eau de la Ville de Bienne
  • en 1905 à Genève, création de l'association des ouvriers communaux.

Parallèllement, les employés des tramays créent des associations

  • en 1896 à Berne et à Zurich
  • en 1897 à Bâle et à Saint-Gall
  • puis, entre la fin du XIXe et le début du XXe sicèle, à Genève, Bienne, Lucerne, Schaffouse et Winterthour.

1905 est l'année de fondation du SSP. C'est en effet le 19 novembre 1905 qu'est créée la Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats au Grütliheim, à Zurich. Herman Greulich, le père des syndicats en Suisse, en est le premier président.

En 1905 également, le 17 juin, est fondée la fédération suisse des employés des tramways, à Zurich.

En 1906, adhésion de la première section romande de notre fédération: celle de La Chaux-de-Fonds.

En 1908, ouverture d'un secrétariat central et parution du premier journal fédératif, dont le titre était «Plus haut – Aufwärts – In alto». Adhésion à l'Internationale professionnelle du personnel des services publics.

En 1917, notre fédération prend pied pour la première fois au Tessin (création de la section d'Airolo)

En 1919, une partie en français est intégrée au journal fédératif.

1920 est l'année de la fusion entre la Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats et la Fédération suisse des employé-e-s des tramways.

En 1921, approbation du principe de la création d'un secrétariat romand.

En 1924, la Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats prend le nom de Fédération suisse du personnel des services publics (V.P.O.D.). En Suisse romande, le syndicat s’appellera « la VPOD » jusqu’en 1982, année à parti de laquelle il s'appelle « SSP - Syndicat des services publics».